• Live : JPR

    Ma chère La Foule, Bonjour !

    Bienvenue à "Le Grand Live des Supers Politiciens" !!!

    Aller... aujourd'hui, on va s'amuser un peu avec un nouveau nanard.
    Un pas bien frais de préférence.
    Remarque... y'aura pas d'mal à en trouver.

    Bon... noukilè mon haut de forme ?

    Ah ! Le voilou.
    Aller, je plonge la main dedans pour tenter d'attraper, de mon innocente mimine, le petit papier qui va nous désigner le coupable.... Aïe... faire gaffe à pas se faire becter par ce con de lapin en furie et...

    AAAAAAAaaaarrrrggg !
    C'EST QUOI CE TRUC LA ???????

    SIMPLET ! Sors de là tout de suite et file rejoindre Blanche Neige dans le jardin !!!

    Et rends-moi mon lapin !!!

    - Excusez moi monsieur... je voulais participer à votre émission...

    - Simplet... t'es pas un homme politique. Hop ! Dans l'jardin ! Avec les nains !

    - Non monsieur... il y a méprise... moi c'est Jean Pierre. Jean Pierre Raffarin. Vous savez... votre gentil Premier Ministre...

    - Qu'est-ce tu fous là dans mon chapeau ??? Et mes petits papiers pliés en quatre ??? Et mon lapin ???

    - Votre lapin va bien. Et tes petits papiers aussi. Je voulais seulement faire partie de votre émission et j'avais peur de passer en dernier. Je sais de source sûre que tu es entrain de préparer un grand show en l'honneur de Jean Marie Le Pen et d'Arlette Laguiller. J'ai aussi entendu dire que vous alliez aussi faire passer notre Président et Nicolas Sarkosy. Et moi dans tout ça ?... Alors, j'ai pris les devants et je suis venu te voir.

    - Dans mon chapeau ?

    - Oui. Là, j'étais sûr que vous alliez me trouver. Hi hi hi !

    - Bon. Puisque t'es là, Juan Pedro, on va la jouer interview : Alors, raconte un peu... t'es né où ?

    - Le 3 août 1948.

    - Et quand ?

    - A Poitiers.

    - C'est bien... Il est gentil...

    - Oui, hein ?

    - Et dis-moi... Comment ça se fait que le Père Chirac t'ait nommé Premier Ministre à toi et pas à un autre ?

    - Et bien... je suis né dans une laiterie et j'ai travaillé chez Jacques Vabre.

    - Ah oui... ça aide. Et quelles sont tes compétences pour assumer tes fonctions de Premier Ministre ? Parce que, bon sang, faut bien avoir... ch'ais pas moi... des qualités particulières !

    - Oui. C'est ce que j'ai dit à notre Président : "Jacques ! Qu'est-ce que j'ai comme qualités particulières pour que tu m'aies nommé Premier Ministre ?". Et là, il m'a répondu : "Aucune. T'es aussi con qu'les autres mais tu fais moins peur. Et comme tu viens de la France d'en bas, ils se méfieront pas de toi."

    - En effet, c'est édifiant... Parlons maintenant de l’Éducation Nationale : As-tu envisagé une réforme digne de ce nom ? Parce que, franchement, j'veux pas dire, mais c'est l'bordel !!!

    - L'Education Nationale ??? Mais vous n'y pensez pas mon ami !!! Tu veux ma mort ? Mais s'attaquer à l'Education Nationale... c'est... c'est... c'est pire que de vouloir fusionner la Sécurité Sociale et Al Qaida !

    - Oh ! Ne me dis pas que t'es pas capable de foutre un grand coup d'pied au cul à ces glandouillards de fonctionnaires !!!

    - Ah non ! Ah ça non !!! On peut pas toucher aux fonctionnaires ! Ah non ! Y faut pas, ça !!!
    C'est pas bien !!! Ah non !


    - Et tu crois que les contribuables vont supporter ça encore longtemps ? Tiens... je vais te filer un exemple : Tu es prof et tu bosses pour une école de réinsertion pour handicapés.
    Tu as 16 semaines de congés scolaires payés, plus 26 jours de RTT et 12 jours de congés dits "trimestriels". On en est à plus de 23 semaines de glandouille. Et pour peu que tu sois délégué
    syndical, t'as droit à tellement de récups que t'en oublie où tu bosses !

    - Oui... Mais ça, c'est pas tous les fonctionnaires...

    - Ouais... j'en connais un troupeau dans la fonction territoriale qui s'offrent quand même leurs 10 semaines par an ! Toute une légions !!!!

    - Chuuuut ! Moins fort ! On va nous entendre...

    - Et tu comptes faire quoi avec ça ?

    - Ben rien. Y'a rien à faire. C'est comme ça. Et puis vous savez, les chômeurs, ils sont tout le temps en vacances, eux !
    Ah hein ? Je vous en bouche un coin, là ! Hein ?

    - Bon... Passons aux clopes maintenant. Pourquoi tu les as augmentés comme un malade ? Hmmm ?

    - Ah ben ça... Les fumeurs ont toujours été en guerre avec les non fumeurs. Donc, quoi qu'on aurait fait, on aurait toujours eu une partie de la population à dos. Alors autant gagner des sous avec !

    - Hmmmoui... mais bon... En attendant, tu dis que les taxes récupérées sont supposées servir à boucher le trou de la sécu.
    Moi, j'ai lu quelque part que ça servait à tout autre chose et qui n'avait rien à voir avec ça...

    - Mais on s'en fout où ça peut bien aller cet argent. De toutes façons, il servira toujours à quelque chose...

    - Bon... ben on est pas sorti d'l'auberge.

    - Ben tant qu'on y mange bien, y'a pas de raison ! Hi hi hi !

    - Aller, merci Jean Pierre. Tu peux retourner faire le zouave.

    - Merci Pierrot !! Je pourrai revenir dit ? Hein ? Je pourrai revenir ?

    - Oui mon bon. Mais d'abord... faut que tu me rendes mon lapin.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :