• Live : NM

    Salut ma très chère La Foule !

    Aller... comme promis, j'attrape le chapeau... et d'une main innocente je tire le petit papier qui désignera l'élu du jour et c'est...

    C'EST ?

    Merde !
    C'est plié en quatre.
    Bougez pas, je pose le micro.

    Ouala...
    Aujourd'hui, à la barre d'honneur : Monsieur Noël Mamère !

    :o))) (Sourire niaiseux d'un âne qui se retient de sortir une grosse connerie bien nulle)

    Ah ce Noël !
    Pas celui de l'an dernier, non... celui la, là.
    Quel homme sympathique !
    C'est presque mon voisin, en plus...
    A 100 kilomètres près on habitait à côté.

    Noël est né en 1948 à Libourne, à côté de Saint Emilion.
    Rien que ça, ça force le respect.

    Il est né le jour de... Noël.
    Original, non ?

    Les mauvaises langues ont dit que ses parents avaient manqué d'imagination et qu'ils ne s'étaient pas cassé la nénette pour lui trouver un prénom.
    Renseignements pris auprès des intéressés, il s'avère que, bien au contraire, Monsieur et Madame Mamère étaient fermement déterminés à appeler leur rejeton Noël et qu'il fallait que leur moutard naisse coûte que coûte un 25 décembre, quitte à le faire péter une année de plus dans le ventre de sa mère !

    Les médecins, bien embarrassés, réussirent toutefois à retarder l'arrivée du petit Noël qui vit donc le jour deux mois après terme, houppette à l'air et moustaches au vent.
    L'honneur de la famille était sauf : Le petit n'était pas né la Saint Crépin.

    Malgré un entourage familial attentionné, Noël n'a pas eu une enfance facile !
    Vous savez tous comment sont les mômes... Il vous suffit de mettre un pied dans une cours de maternelle pour vous rendre compte de ce que sera la jungle urbaine de demain.

    A l'école, Noël était la risée de ses petits camarades.
    Moi, quand j'étais tout gosse, j'avais droit à "serpent à lunette" et autres joyeusetés n'ayant pour but que de me blesser dans mon amour propre.
    Généralement, ça se finissait en foire d'empoigne avec deux heures de colle au bout.
    Noël, lui, c'était "Mamère l'Oie", "C'est pas toi ma mère", "Nöel, t'es pas un cadeau", enfin... des trucs de gosses comme on peut en entendre chaque jour dans les cours d'école à la récré.


    Mais bon... ça n'amusait pas Noël dont le gabarit ne lui permettait pas de coller une branlée à ses détracteurs et qui, pour l'occasion, devenait vert de rage.
    Il avait de quoi avoir les glandes, Mamère.
    Quoi qu'il en soit, il s'était attiré les faveurs du Proviseur qui punissait les garnements à coup d'pied dans le fondement en les mettant en garde de pas faire chier Mamère sous peine de ne pas voir passer le Père Noël.

    C'est sans doute au cours de ces mésaventures que Noël fut touché par la grâce politicienne.
    Après une licence en Droit, il entra à l'Institut d’Études Politiques de Bordeaux puis, à la force du poignet, fini par devenir Docteur en Sciences de l'Information et de la Communication.
    Faut dire qu'avec tout ce qu'il y a à opérer dans ce domaine, mieux vaut être du côté des informateurs que des informés.
    Et c'est ce que Mamère conclus !

    Cet élan de lucidité le mena à une grande destinée et les titres fusèrent à son endroit :
    Mamère présentateur de télévision,
    Mamère Député suppléant de la 10ème circonscription de la Gironde,
    Mamère Président du Conseil d’Administration de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne,
    Mamère Député au Parlement Européen, etc...
    Enfin... de quoi faire pâlir Martine qui n'était, elle, que "petite maman".

    Jusqu'au jour où, dans son rôle de "Mamère marie deux tarlouzes", tout le monde s'attendait à la suite :
    "Mamère en string devant Carrouf".
    On n'y a pas eut droit, mais qu'est-ce qu'on a eut chaud au cul !

    En 1998, Mamère est entré chez les Ecologistes où il a gravi les échelons du parti jusqu'à en atteindre la plus haute marche !
    Félicitons le ! Car aujourd'hui, Mamère est devenu un Père Vert.

    Mais l'histoire n'est pas fini et la grande aventure de Mamère Noël continue !...

     


  • Commentaires

    2
    Samedi 11 Octobre 2014 à 23:27

    Noël est un cousin des frères Viés.

    Après l'invasion allemande, Le second de la famille; Gérard, est furieux.

    Le premier, Jean Viés, est férié.

    Bisous !!!

    Cf : Mon maître : Desproges.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    mclowenfr
    Samedi 11 Octobre 2014 à 21:34

    Ca chauffe là-dedans ! T'as vraiment du temps pour écrire tes conneries ! Tant mieux pour nous. L'histoire du petit Mamère m'a beaucoup émue. Continue !!!!!cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :