• Occupe-toi de tes oignons !

    Dans la série "Apprenons à cultiver notre jardin", nous allons commencer avec les oignons.

    Les oignons sont indispensables en cuisine et je vais te confier ici, ma chère La Foule, des astuces pour bien les réussir dans ton potager (et si t'en as pas, t'as qu'à en voler un).

    Donc, voici un oignon.

    Occupe-toi de tes oignons !



    Je qualifierai cette espèce de commune, de maltraitée, de ménage, de parisienne.

    Voyez plutôt :

    Occupe-toi de tes oignons !



    50 grammes qu'il fait. Même pas de quoi se boucher une dent creuse.

    Cet oignon a été élevé en batterie, sans amour, dans l'ignorance crasse et le but unique de le fout' dans un filet qui finira au supermarché le plus bas de gamme.

    Résultat ? 50 grammes tout mouillé.

    C'est triste, non ?

    Tandis que dans mon potager,  je bichonne mes oignons, je leur parle, je leur raconte des histoires de Toto.
    Ils me le rendent bien : Quand je les coupe, ils me font pleurer... de rire. Ils sont comiques.

    Vois plutôt :

    Occupe-toi de tes oignons !



    A droite, notre pauvre hère de 50 grammes.

    Les trois autres à gauche, ce sont mes bébés.

    Occupe-toi de tes oignons !



    Tiens, on approche les 300 grammes.

    Occupe-toi de tes oignons !



    Là, on les a nos 300 grammes.

    Occupe-toi de tes oignons !



    Et hop ! 500 grammes !
    10 fois plus que l'aut' zig du goulag.

    "Mais comment fais-tu ?" me demanderas-tu d'un air dubitatif et abasourdi, voire envieux.

    Et bien c'est simple.
    J'ai créé un potager avec des planches de bois épaisses et de belle largeur (Je te le montrerai plus tard ; merci mon Ton au cube...).
    J'y ai déversé des sacs et des sacs de bon terreau.
    Les bébés oignons y sont délicatement plantés à la juste profondeur après avoir reçu une caresse et un bisou.

    Quelques semaines plus tard, ils émergent du nid.
    C'est le moment de leur chanter un petit air d'opéra et de leur faire des chatouilles.

    Et voilà ! 500 grammes madame !

    Ah, j'allais oublier le plus important : Il faut que ton jardin soit situé à moins de 10 kilomètres d'une centrale nucléaire.

     

    (Je dédie cet article et cette rubrique à Rémiette.)

     


  • Commentaires

    3
    Samedi 11 Octobre 2014 à 23:20

    Non, ma cailette... le pétrole, ça pue...

     

    Smacksss !

    2
    mclowenfr
    Samedi 11 Octobre 2014 à 21:39

    Flûte, j'habite pas près d'une centrale nucléaire. Près d'un centre pétrolier, ça peut marcher aussi tu crois ? Bises MC

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 10:03

    Bonjour, happy

    Super ta culture de l'oignon, au moins chez toi on se paye une bonne tranche de rire yes

    Mais dis moi, (perso je cultive les "rouges") mis à part le manque de temps pour leur chanter une berceuse ^^, quand ils sont bien sortis de terre et que le bourgeon fait son apparition, coupes tu les feuilles ? C'est ce que l'on m'a conseillé pour éviter qu'ils "montent à graines". 

    Donc les miens sont pas très gros, quand ils sont... et pourtant tous les ans ils ont droit à leur sac de terreau yes

    En tout cas bienvenue sur Ekla cool

    Bonne journée tongue

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :